Défendre les intérêts des sportifs

Je me rallie aux propositions en faveur de la retraite des SHN

Nos propositions pour le projet de loi relatif à la la retraite des sportifs de haut niveau

A lire en intégralité en cliquant sur les propositions

Mise en place de la rétroactivité du dispositif de validations des droits à la retraite pour les sportifs de haut niveau en remontant jusqu’en 1982 (date à partir de laquelle la qualité de SHN s’obtient par l’inscription sur liste des SHN arrêtée par le Ministre chargé des Sports).

Ouverture du dispositif de validation des droits à la retraite pour les sportifs de haut niveau inscrits sur les listes ministérielles à 16 ans au lieu de 20 ans actuellement. Elargissement du dispositif de validation des droits à la retraite pour les sportifs de haut niveau inscrits sur les listes ministérielles à 24 trimestres (soit 6 ans, ce qui se rapproche de la durée moyenne d’une carrière de SHN) au lieu de 16 trimestres actuellement

Mise en place d’une incitation législative à la professionnalisation des sportifs de haut niveau, notamment ceux pratiquant une activité individuelle, grâce à la mutualisation de leurs ressources financières publiques (aides des collectivités territoriales, des fédérations, des ligues etc.) vers leur club. Ces derniers seraient alors en mesure de les employer pour leur activité principale et leur garantiraient une couverture sociale complète (accident de travail, maladies professionnelles) et des cotisations retraite.

Une telle mesure permettraient de professionnaliser à temps partiel ou à temps plein près de 2 000 SHN, notamment ceux bénéficiant des aides financières prévues dans le cadre de la préparation des JO 2024 à Paris. Cette mesure ferait également faire des économies à l’Etat puisque la majorité de ces SHN potentiellement ” professionnables ” bénéficient actuellement d’une couverture sociale et de cotisations retraite payées par le Ministère des Sports.

Les propositions 1 et 2 visent à améliorer le dispositif dérogatoire mis en place par l’Etat depuis 2012.

Elles ne résolvent pas la question du statut des sportifs de haut niveau, surtout dans les sports individuels.

La proposition 3 permet non seulement la mise en place d’un statut pour ces sportifs, mais également de limiter à l’avenir les coûts du dispositif dérogatoire actuellement en vigueur.

Mon ralliement m’engage

  • A soutenir les propositions des sportifs de haut niveau dans le cadre de la réforme des retraites ;
  • A soutenir les actions en faveur de la protection, de la sécurisation des parcours et de la professionnalisation des sportifs de haut niveau ;
  • A autoriser l’UNSHN à utiliser mon nom et mon palmarès pour donner davantage de poids à ces actions et démarches du moment que j’en ai été informées auparavant et que je ne m’y suis pas opposées.
 
Mon ralliement est valable pour l’année 2020, sans aucun engagement financier de ma part. Je recevrais les news et les informations de l’UNSHN.

Pour rappel, l’UNSHN c’est

Un syndicat créé en 2015 dont l’objectif est d’informer, accompagner, protéger et représenter les sportif(ve)s de haut niveau de toutes les disciplines et plus précisément celles issues des sports individuels. Le syndicat veille notamment à représenter les sportifs auprès des institutions (ligues, fédérations, CNOSF, Agence du Sport, Ministère) et du législateur (Assemblée Nationale, Sénat, Conseil d’Etat).

L’UNSHN s’inscrit dans une conception positive du sport, considéré comme une activité à fort impact social, dont la mission éducative est de contribuer à bâtir une société saine, pacifique et harmonieuse. Ainsi nous considérons que le sport a vocation à former des adultes responsables et respectueux, des citoyens engagés porteurs d’une conscience civique, éducative et solidaire. La recherche de la performance, même individuelle, doit selon nous respecter ce cadre humaniste.

Les actions de l’UNSHN pour la protection des sportifs de haut niveau font référence à l’évaluation et à la prévention des risques professionnels des sportifs. Il s’agit notamment du respect de leur intégrité physique, de l’attention accordée à leur situation socio-professionnelle, et de la nécessaire définition d’un statut clair qui considère le sport comme un véritable métier, lorsque qu’il s’agit effectivement de leur activité principale. Le syndicat combat également avec vigueur toutes les pratiques qui tendent à considérer le sportif comme un simple produit avec une valeur marchande.

Dès lors, l’UNSHN refuse avec vigueur, dans le sport comme dans la société, toutes les formes de discrimination notamment celles fondées sur le sexe, la préférence sexuelle, les origines géographiques, ethniques et sociales, la couleur de peau, et l’argent.

L’accompagnement des sportifs de haut niveau, tout au long de leur carrière et dans la préparation de leur après-carrière, avec des formations spécifiques et adaptées qui participent à leur donner une vision distanciée de certaines dérives actuelles du sport de haute performance, est pour l’UNSHN une mission essentielle.